Soutien scolaire au Bénin Posted mai 26, 2014 by emart1

0

Le premier trimestre 2014 a été marqué au Bénin par des grèves dans le secteur public, et particulièrement dans l’Education Nationale. Pour éviter la déscolarisation des enfants du cours primaire, suivis par nos soins et les aider à maintenir un bon niveau scolaire, l’ONG « Solidarité Mondiale pour le Développement Social » (S.M.D.S) en partenariat avec PSF53, leur a offert pendant cette période un encadrement technique et un suivi régulier par zone.

ENCADREMENT SCOLAIRE

Du fait des grèves et de la paralysie de l’administration publique, les enfants sont livrés à eux-mêmes et se retrouvent plus vulnérables que jamais ! L’idée d’occuper les plus petits s’est imposée à l’équipe d’encadrement qui a organisé quatre séances de remise à niveau par site et par mois à Porto-Novo, Dangbo, Adjohoun et Affamé. Ces séances ont porté généralement sur les matières où des lacunes ont été particulièrement décelées : lecture, dictée, mathématiques, communication (exercices de rédaction de lettres et de récit de contes africains et béninois).

suivi2

VISITE AU DOMICILE DES ENFANTS

L’objectif de ces visites est de s’assurer du bon état de santé des enfants et de leurs conditions de vie. Au total 184 enfants ont bénéficié de ces visites au cours desquelles 72 enfants souffrant d’affections diverses (paludisme, toux, grippe, teigne, traumatismes/accidents etc…) ont été amenés dans les centres de santé de proximité où ils ont reçu des soins appropriés. Lors de ces déplacements, les animateurs ont été confrontés à des situations de précarité de quelques enfants non suivis par SMDS à qui ils ont porté assistance selon les règles de l’Association (Assistance à tout autre enfant en situation de vulnérabilité se trouvant en compagnie de ceux suivis par SMDS). Ainsi, un effectif de 105 enfants ont bénéficié de frais de petit déjeuner au cours de ce trimestre.

suivi 1

DISTRIBUTION DE VIVRES

Au cours du premier trimestre de l’année 2014, 482 kits alimentaires ont été distribués aux enfants ce qui donne une moyenne de 160 enfants pris en charge chaque mois. Pour permettre aux enfants de deux zones géographiques voisines de se connaître, des remises groupées de kits ont été faites sur deux sites par mois. Ainsi, au mois de mars, les enfants de Dangbo ont été reçus à Porto-Novo et ceux d’Adjohoun ont été servis ensemble avec leurs frères d’Affamè pour permettre un brassage entre eux.

suivi3

Le coordonnateur des activités

Augustin Bodjenou

Laissez un commentaire